Sélectionner une page

De la même manière que le thé ou le café nous aident à rester alertes, certains aliments peuvent nous aider à mieux dormir, en inhibant les neurotransmetteurs qui nous tiennent éveillés. Grâce aux connaissances que j’ai acquis en participant au programme d’Herbalife, vous en parle en détail !

Les tomates

Ce fruit (ou légume, au choix) rouge acidulé est chargé de vitamine A, de vitamine C, de lycopène et d’acide folique. Ces fruits juteux contiennent également de la mélatonine, un composé connu pour ses qualités inductrices de sommeil. Les tomates contiennent également de la choline, un nutriment qui aide à favoriser le sommeil et d’autres fonctions cognitives.

Les raisins et les pistaches

Comme les tomates, les raisins contiennent de la mélatonine en abondance. La mélatonine contribue à réduire le temps d’endormissement, aide à mieux dormir. Si vous avez donc du mal à fermer l’œil, au lieu de prendre un somnifère, pensez à manger quelques raisins. Si vous êtes plutôt fan des aliments salés, prenez des pistaches. Cette délicieuse noix est non seulement riche en vitamines et minéraux, mais elle contient également de grandes quantités de mélatonine

Les cerises

La plupart d’entre nous aiment savourer les cerises, mais bien peu savent que ce fruit est également excellent pour lutter contre l’insomnie. La mélatonine naturelle se trouve en abondance dans ces fruits rouges, qu’ils soient frais ou séchés.

Les pois chiches

Cette légumineuse est chargée de protéines, est faible en matières grasses et contient de grandes quantités de fibres. La présence de vitamine B6 et de magnésium dans les pois chiches aide à se sentir calme et détendu, et donc à mieux dormir.

Les champignons et les poivrons

Les champignons contiennent du tryptophane, qui aide à la production de mélatonine, une hormone du sommeil. Les poivrons, qu’ils soient verts, jaunes ou rouges, contiennent aussi de bonnes quantités de tryptophane. Attention à ne pas confondre les propriétés des poivrons avec leurs petits cousins : les piments forts. Ces derniers produisent l’effet contraire, en plus de vous irriter les papilles !